L'art du rangement

En plus de ‘Meuf’, ‘Chérie’ et ‘Hé toi’, j'ai depuis peu un nouveau surnom : Marie. Depuis le lancement de la série Netflix 'L'art du rangement' (‘Tyding Up with Marie Kondo’), je me suis en fait mise à faire du rangement. Tout ceci en respectant les principes entre-temps devenus célèbres de la méthode KonMari qui est même parvenue à convertir votre serviteuse.

Si vous devez retenir une chose en ce qui me concerne, c'est que je ne suis nullement une passionnée de rangement. Ma corbeille jaune ocre et moi menons chaque semaine une compétition afin de savoir quelle quantité de déchets elle peut contenir avant de pouvoir sortir, une bonne fois pour toutes, déposer le sac poubelle au conteneur. Soit : vous réalisez que vous êtes en compétition lorsque vous vous retrouvez à enfoncer, de toute évidence, vos nouvelles chaussures dans la corbeille afin de gagner de la place.

“Vous réalisez que vous êtes en compétition lorsque vous vous retrouvez avec vos deux pieds à l'intérieur de la corbeille”

La gourou japonaise du rangement Marie Kondo a toutefois éveillé quelque chose en moi. Sa méthode ne plaide en fait pas en faveur d'une lutte contre la maison, mais une lutte avec la maison afin d'y créer un intérieur aussi agréable que possible. Et, après avoir retiré environ cinq fois autant de vêtements, je me suis ainsi retrouvée à me demander : “Cela suscite-t-il de la joie en moi ?” L'idée est la suivante : si la réponse est ‘oui’, il faut alors conserver l'article. Sinon, il faut alors remercier l'article pour la joie qu'il vous a procuré ou la leçon que vous en avez retirée et s'en séparer avec tendresse. Tout cela sur base de cinq catégories différentes : vêtements, livres, papiers, komono (autres articles) et les affaires dotées d'une valeur sentimentale.
Et croyez-moi : je suis bel et bien consciente qu'il peut être pénible et difficile de se séparer de chaque article séparément. Le point d'orgue de l'ironie a été le moment où je me suis entendue dire à haute voix merci à une amende de stationnement reçue à Rotterdam. La seule leçon que j'ai retenue de ce bout de papier a été de ne plus jamais aller me garer à Rotterdam. Bien que Marie plaiderait à ce propos que les expériences négatives sont également des leçons.

 

 

 

 

“Je me suis entendue dire à haute voix merci à une amende de stationnement reçue à Rotterdam”

 

Hormis cette scène inopportune, je dois bien avouer que cela fait du bien de ranger sa maison selon la méthode KonMari. Cela vous permet de prendre conscience de ce que vous possédez ainsi que de l'importance d'en prendre bien soin. De plus, mes armoires n'ont jamais été aussi bien rangées depuis que je plie mes vêtements en trois, que j'ai effectué le tri dans ma collection de livres et que des piles de vieilles revues finissent dans une corbeille exclusive.

Et en guise de gratitude, ma corbeille jaune ocre mérite peut-être également une mention honorable. Elle qui, chaque semaine, tant au sens littéral que figuré, ingurgite tout ce bazar (et parfois un coup de pied) avec amour, tout en continuant toutefois de resplendir comme jamais auparavant.

  1. Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Concrete Grey
    Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Concrete Grey
    € 93,00
  2. Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Mustard Yellow
    Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Mustard Yellow
    € 93,00
  3. Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Reflective Blue
    Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Reflective Blue
    € 93,00
  4. Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Windsor Red
    Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Windsor Red
    € 93,00
  5. Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Golden Beach
    Poubelle à pédale newIcon 20 litres - Mineral Golden Beach
    € 93,00

À propos de l'auteur

Femke Kamps

Créateur de contenu indépendant et auteur

Femke Kamps est créatrice de contenu indépendante et auteur du livre 'Fuck the quarterlife'. Elle vit avec son petit ami et ses deux chats à Den Bosch et fréquente souvent de nombreux restaurants de sushis. Elle adore également New York, la photographie et le karaoké durant les covoiturages. Personne n'est parfait.

Good day, to give you the best Brabantia Experience, we offer our website in several languages.
Based on your location we propose you  the next website(s):